La Délicatesse, David Koenkinos
En Lettres de Papier | Roman & Littérature | Romance

La délicatesse, David Foenkinos

22 décembre 2017

Quatrième de couverture

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Titre: La délicatesse
Auteur: David Foenkinos
Parution:  2009
Maison d’édition: Editions Folio
Pages: 207

Avis: ♥♥♥♥ (bonne lecture)

 

 

La délicatesse, un univers calme et désuet

Je ne me souviens plus si j’ai d’abord été attirée par son titre, sa couverture ou bien le souvenir inconscient de son adaptation cinématographique avec la belle et talentueuse Audrey Tautou. Quoiqu’il en soit, La Délicatesse est un mot que j’aime et j’espérais que ma lecture soit aussi douce que son titre. Et ce fut le cas.

La Délicatesse offre une lecture légère, désuète et candide, presque hors du temps. Si le décès de François et la période de deuil de Nathalie paraissent donner une atmosphère triste et morbide, il n’en est rien ! En réalité, La Délicatesse offre une histoire romantique inhabituelle et décalée. Alors que trois ans se sont écoulés depuis la mort de François, Nathalie embrasse sans raison son collègue Markus. Ce dernier, insignifiant et discret, suscite alors la curiosité de toute l’entreprise, et chacun se demande ce que Nathalie peut bien lui trouver !

Sa réaction était excessive. En défendant ainsi son territoire avec Markus, elle trahissait son trouble. Ce trouble qu’elle était incapable de définir. Le Larousse s’arrête là où le cœur commence.

 

Dans une atmosphère scandinave composée de meubles Ikea et de krisprolls où dossiers 114 et potins de bureau s’entremêlent, Nathalie affronte aussi le harcèlement de son patron et la solitude du deuil. Alors que rien ne les destinait à s’aimer, Nathalie et Markus se voient lier l’un à l’autre d’abord par l’humour, mais aussi pour parer aux jugements et aux regards des autres, leur fausse complaisance et amabilité. Avec la gène des premiers baisers, des premières étreintes, Nathalie et Markus doivent réapprendre à aimer.

•֍•

Avec La Délicatesse, le ton est rieur, moqueur parfois, simple et à la fois profond. Si les situations cocasses s’enchaînent et que l’histoire vire parfois au grotesque, David Foenkinos a su m’entraîner à travers les pages de cette comédie romantique qui sort de l’ordinaire.

Le film sorti en 2011 avec Audrey Tautou et François Damiens colle parfaitement au livre. C’est l’avantage qu’il ait été réalisé par son auteur ! Alors pour découvrir la simplicité et la douceur de La Délicatesse vous aurez le choix entre le film et/ou roman.

Laisser un commentaire