Le Parfum des Sentiments, Cristina Caboni
En Lettres de Papier | Roman & Littérature | Romance

Le Parfum des Sentiments, Cristina Caboni

9 août 2017

Quatrième de couverture

Quand Elena, vingt-six ans, surprend son petit ami avec une autre dans la cuisine du restaurant dont ils ont tous deux la gestion, son univers s’écroule. Elle qui pensait avoir enfin trouvé l’équilibre après une enfance malheureuse doit maintenant affronte seule la vie et cesser d’avancer avec des œillères. Il est temps qu’elle accepte son don, celui que chacune des femmes de sa famille s’est transmis au fil des siècles : la capacité à traduire les sentiments et les atmosphère en parfums. Elle quitte alors Florence pour s’installer à Paris, où elle est recrutée par un parfumeur de renom. Et, quand elle fait la rencontre du mystérieux Cail McLean, le bonheur semble enfin à portée de main. Pourtant…

Titre: Le Parfum des Sentiments
Auteur: Cristina Caboni
Parution: janvier 2017 (1ère parution : Presse de la Cité, janvier 2016)
Maison d’édition: Pocket
Pages: 503

 

Avis: ♥♥♥♥♥ (bonne lecture)

 

Un roman à l’eau de rose très parfumée

Malgré une quatrième de couverture un peu trop dramatique à mon goût, je me suis laissée tenter par Le Parfum des Sentiments offrant une lecture légère pour l’été. Loin d’être une pleurnicheuse solitaire comme le laisserait à penser le résumé, Elena est une “petite pleurnicheuse” épaulée par son amie de toujours Joséphine et la mère de celle-ci, Jasmine, qui aura souvent adopté le rôle d’une seconde mère.

Sa mère à elle, Susanna Rossini, Elena n’en garde que de vagues souvenirs empreint de parfum douloureux. Elena n’a jamais pardonné le choix de sa mère d’avoir préféré partir refaire sa vie avec ce Maurice plutôt que l’élever et de l’aimer. C’est donc sa grand-mère, Lucia Rossini, qui aura a cœur de faire l’éducation d’Elena. Et parmi son éducation, l’apprentissage des parfums est une obligation familiale. Chez les Rossini, toutes les femmes sont tombées de gré ou de force dans les alambics parfumés.

Il y avait aussi dans cette maison un atelier secret, car les Rossini étaient parfumeuses depuis l’époque où l’alchimie était l’extension naturelle de cette profession.

 

Le Parfum des Sentiments nous plonge alors dans un univers enchanteur où chaque page offre son nouveau parfum. J’ai particulièrement apprécié les épigraphes de chaque chapitre faisant découvrir les significations de la lavande, la myrte, du musc, du géranium ou encore du jasmin… A chaque chapitre son odeur lui conférant une poésie indéniable.

La mémoire olfactive, voilà sur quoi repose Le Parfum des Sentiments et la vie d’Elena. Celle qui avait rejeté son don par volonté d’effacer son enfance malheureuse mais aussi par peur de devenir aussi obsédée que ses aïeules par la recherche de la formule du Parfum Idéal que son ancêtre Béatrice Rossini aurait concocté pour un Prince, se voit aujourd’hui employée dans la très chic boutique Narcissus avant de décider d’ouvrir sa propre boutique de parfum sur-mesure.

A l’origine donc, une histoire d’amour déchue entre Béatrice Rossini et un châtelain qui préféra épouser une riche héritière plutôt qu’une petite parfumeuse. Son seul cadeau aura été de la couvrir d’or pour lui avoir confectionner le Parfum Idéal. De cet amour inconditionnel, Béatrice en a écrit un carnet entier qui passe depuis de génération en génération afin de retrouver la formule de cet alambic qui a fait le renom de la famille.

Elena n’y échappe pas. Elle lit et relit les pages de ce carnet à la recherche d’indices qui pourraient la mettre sur la voie. Mais très vite, Elena apprend qu’elle est enceinte alors que son ex ne veut plus entendre parler d’elle. Il préfère se consacrer à son propre bonheur et sa nouvelle compagne. Sans regrets, Elena continue de mener sa vie sur les deux fronts, personnel et professionnel, grâce au soutien indéfectible de Joséphine mais aussi de Cail, son voisin de palier. Cet homme robuste, bourru et peu loquasse, aura pourtant un effet apaisant sur Elena qui choisi ceux qui l’entoure en fonction de leur odeur… Sans aucune difficulté, cet hybrideur, créateur de nouvelles roses aura une place de choix dans la nouvelle vie d’Elena. Mais leur amour reste platonique face à l’arrivée prochaine d’un enfant qui pourrait faire tout basculer.

On apprend alors que Cail traîne un passé douloureux. Un accident de moto. La perte d’une petite amie. Ses émotions ne sont pas soustraites à celles d’Elena et c’est cela qui fait toute la beauté du récit de leur histoire d’amour. Bien qu’un peu niais parfois, le récit ne se concentre pas uniquement sur leur couple. Le parfum tient le premier rôle.

Cail aidera alors Elena a résoudre le mystère du Parfum Idéal. Ce parfum qu’Elena a visionné comme le parfum de base parfait pour une commande des plus étonnante : créer le parfum de Notre-Dame de Paris.

 

Le Parfum des Sentiments ou quand parfum et émotion ne font qu’un

Le Parfum des Sentiments est un livre passionnel, rafraîchissant, poétique où parfum et émotion ne font qu’un. Finalement c’est bien l’histoire des parfums, leurs compositions, leurs créations qui a retenue mon attention. L’histoire d’amour d’Elena et Cail n’était qu’un décor parfois trop mielleux donnant un fil conducteur au récit. C’est aussi ma curiosité face au mystère de ce Parfum Idéal et à la vie de Béatrice qui m’a incitée à connaitre la suite.

Et puis la connaissance de Cristina Caboni pour l’histoire et la composition de célèbres parfums tels que Shalimar, Joy et Chanel N°5 a ajouté une crédibilité et une force incroyable au récit.

Le parfum est quelque chose qu’on ne choisit pas .
Le parfum est le sentier. Le parcourir signifie trouver l’âme qui est la vôtre.

 

•֍•

Ma lecture du Parfum des Sentiments fut un vrai moment de plaisir. Un plaisir sensoriel qui m’a fait m’évader entre Florence, Grasse et Paris. Le roman de Cristina Caboni est à lire si vous cherchez un moment de détente et d’évasion.

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire