Les Lionnes de Venise Tome 2, Mireille Calmel
En Lettres de Papier | Roman & Littérature

Les Lionnes de Venise Tome 2, Mireille Calmel

24 novembre 2017

Quatrième de couverture

Paris, 1631. 

Trois ans déjà que Lucia a quitté Venise. Trois ans qu’elle cherche à rebâtir la vie qu’on lui a volée.
Y est-elle parvenue ?
Lucia a recréé une imprimerie. Elle compte parmi ses clients l’un des mousquetaires du roi, Aramitz. Elle peut aussi s’appuyer sur l’amitié du grand Coësre, l’énigmatique prince de la cour des Miracles.
Et pourtant…
Au détour d’une ruelle encombrée, une voix s ’élève. C’est Isabella, la courtisane vénitienne qui a précipité sa famille dans le malheur.
Isabella, à Paris… L ’étau se resserre.
Mêlée à un complot contre le cardinal de Richelieu, elle sait que la lutte sera sans pitié. Mais Lucia se révèle une incroyable combattante.
Une lionne.

Quand Lucia et Isabella affrontent les fantômes de leur passé dans les dédales d’un Paris inquiétant et mystérieux.

Résultats de recherche d'images pour « les lionnes de venise 2 »Titre: Les Lionnes de Venise Tome 2
Auteur: Marielle Calmel
Parution: Novembre 2017
Maison d’édition: XO Editions
Pages: 501

 

Avis: ♥♥♥♥♥ (bonne lecture)

 

Tout d’abord, je tiens à remercier XO Editions pour l’envoi de ce deuxième tome. C’est une grande première pour moi de collaborer avec une maison d’édition depuis l’ouverture de mon blog alors j’en suis très heureuse 🙂

Une épopée chevaleresque en jupon dans le Paris des Mousqueraires

Si vous n’avez pas lu le tome 1, venez découvrir ma chronique ici.

Le tome 2 des Lionnes de Venise s’annonce comme un dédale mystique où la convoitise du grimoire entraîne jeux de rôles et faux-semblants, rivalité et complots au sein même du Palais Royal. Tous les personnages sont liés d’une façon ou d’une autre au grimoire, et on ne cesse de vouloir comprendre comment et pourquoi ! Mareille Calmel nous offre ici un final romanesque et passionné.

Alors que les mystère de la gravure les avaient amenés aux Salons-de-Provence pour finir en cul-de-sac, Lucia et Marco ont décidé de s’installer à Paris pour ré-ouvrir une imprimerie aux côtés de Giuseppe (ouf il a survécu !). De leur amour est née Marie, qui déjà commence à avoir des visions et interprète les messages de Bianca Lucia qui lui parle depuis l’au-delà.

Cette inquiétude est d’autant plus renforcée que Lucia aperçoit Isabella à Paris et qu’elle s’attend de fait à revoir apparaître Henri Concini dans les parages. Or, c’est bien la curiosité de Lucia qui la mènera dans une bataille avec les gardes du Cardinal et qui peu de temps plus tard lui vaudra d’être prise en embuscade. Alors qu’elle se fait ruer de coups, Lucia perd connaissance et l’esprit du crâne de verre qu’elle avait voulu briser prend possession d’elle.

Mise hors jeu, Lucia doit lutter contre cette entité qui s’est emparée de son corps et de son esprit alors que Marco accompagné de son nouvel ami le grand Coësre, roi de la Cour des Miracles, se lancent à sa poursuite en imaginant le pire. C’est l’amitié commune entre Marco et Isabella pour les Mousquetaires qui permettra de retrouver Lucia dans les bras de Henri Concini…

Entre temps, Isabella joue de ses charmes et avance ses pions pour aider Marie de Médicis à faire tomber le Cardinal Richelieu dont le pouvoir auprès du roi ne fait qu’effacer le sien. Pour cela, elle doit récupérer des dossiers secrets très compromettants pour le Cardinal que le père de Henri Concini avait soigneusement composé. Si elle trouve appui auprès de ce dernier, Henri préférera sauver son honneur en aidant une Lucia anmésique pour qui il est restait Luigi.

De ces complots, manigances et quiproquo, Lucia et Isabella découvrent leur lien commun, leur héritage : celui de veiller sur le grimoire de mains mal avisées. Au cœur de l’énigme, Henri Concini se révélera la clé qui déverrouille toutes les portes menant à la lumière…

•֍•

Les Lionnes de Venise offre une saga pleines de rebondissements où les secrets familiaux attisent convoitise et danger. De Venise à Paris, le décor et l’atmosphère chevaleresque et voluptueux des Lionnes de Venise offrent un tableau exalté et mystique du XVIIème siècle où une énigme résolue en amène une autre.

J’ai particulièrement aimé cette atmosphère car je suis fan des romans de capes et d’épées, je pouvais m’entendre dire “Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !” à chaque page. Néanmoins, j’ai été déçue que la gravure n’ait pas joué un rôle plus important dans l’énigme alors qu’elle était au centre du tome 1. Aussi, j’aurai aimé que l’épilogue sur les mémoires de Bianca Dandolo expliquant les liens unissant les familles de Lucia et Isabella soit traité au cœur du roman.

Les Lionnes de Venise reste une saga légère et attrayante que je vous encourage à découvrir.

Laisser un commentaire